Rétrospective Saison Sauvagine 2019

À La Cache Outfitters, l’année 2019 de chasse à la sauvagine commença sensiblement comme toutes les autres auparavant, c’est à dire, avec notre relance et la maintenance de nos équipements de chasse. La participation à quelques salons de chasse & pêche en compagnie de nos partenaires, notamment Sitka Gear nous a permit d’échanger avec nos clients et avec les gens de l’industrie. C’est toujours plaisant de discuter de nos observations terrain et de la future saison avec nos clients et amis.

Début du printemps

Ce bref moment de répit prend fin avec l’arrivée de la chasse de conservation printanière à la Grande Oie des neiges. Malgré, des températures froides sur le sud du Québec ainsi qu’un couvert de neige qui persiste, les oies font leur apparition à la mi-mars. Bien qu’excités de débuter notre saison, nous appréhendions une saison de chasse plutôt difficile. En effet, la reproduction 2018 a été l’une des pires depuis que l’équipe de Gilles Gauthier, du centre d’étude nordique (CEN), effectue des recensements à l’île Bylot. En combinant la forte pression de chasse exercée sur l’espèce aux États-Unis, l’inquiétude régnait au sein de l’équipe.

La chasse printanière est plus difficile que la chasse automnale. On fait face à des Oies blanches éduquées et la pression de chasse les rend extrêmement méfiantes” 

Le printemps aura été en effet en dents-de-scie. Avec des périodes assez difficiles au niveau des résultats. Le mois de mai fut, comme par le passé, meilleur que le début de saison. Malgré des efforts soutenus, des installations avec plus de 700 appelants sur certains sites, les oiseaux nous regardaient de loin et semblaient avoir une longueur d’avance sur nous. Les adultes étaient en santé, en contrôle de leur moyen et beaucoup moins vulnérables. Les juvéniles étaient pratiquement inexistants dans le troupeau.

Résultat

Néanmoins, l’équipe termina la saison printanière avec des récoltes plus que satisfaisantes et des chasses mémorables. Le printemps 2019 nous aura poussés à trouver de nouvelles stratégies pour déjouer les blanches. Rien n’est acquis avec dame nature; c’est ce qui rend cette chasse en particulier aussi spéciale.

Voici notre printemps 2019 en image.

Début de la chasse printanière dans le sud de la province
Avec nos amis de Québec à vol d’oiseaux

Nouvelle des Oies blanches

En juin nous apprenons que la reproduction de l’Oie blanche s’est bien déroulée. Pendant que les températures dans le sud de la province ont été froides et pluvieuses le printemps durant, la météo fut clémente dans le nord. Les conditions furent optimales pour la reproduction. L’équipe espérait que les conditions restent propices à la croissance des juvéniles.

Après quelques rapports du CEN, toujours plus positifs les uns que les autres, la nouvelle est maintenant confirmée, la reproduction de la Grande Oie des neiges est très bonne. Possiblement la meilleure des dix dernières d’année; ça augure bien.

Saison d’automne

C’est avec les attentes d’une saison de rêve que nous débutons nos chasses guidées en septembre avec les premiers clients de la pourvoirie. Les bernaches résidentes sont peu nombreuses, mais nos guides travaillent fort pour dénicher des champs de qualité.

Le travail acharné de nos guides porte fruit. La présaison 2019 est notre meilleure jusqu’à présent. 

En octobre les bernaches migratrices arrivent. Elles ont aussi bénéficié de conditions propices à la nidification et l’effort de reproduction est dans la moyenne à long terme. Les résultats sont excellents.

Certains de nos guides et clients n’avaient jamais connue la chasse à l’Oie blanche avec un pourcentage de jeunes oies supérieur à 15%. Il s’agit pour eux de leur baptême de volées entièrement constituées de juvéniles affamés. Comme espéré, les tableaux furent très bons autant au Lac-Saint-Jean qu’à Victoriaville.

L’hiver arriva très tôt au Québec; la neige et le froid intense se pointèrent dès la première semaine de novembre. Heureusement pour nous, mais moins pour les producteurs agricoles, il y a eu beaucoup de perte dans les récoltes cette année. Les oies profitèrent de cette manne pour demeurer avec nous jusqu’à la fin de novembre.

Les attentes seront comblées tout au long de la saison. Nous avons maintenu une moyenne d’oiseaux récoltés très élevée. Comme toujours, la priorité de la pourvoirie aura été d’offrir des chasses guidées de qualité, avec des caches confortables, des équipements de qualité, et ce, dans un environnement sécuritaire.

Voici quelques chasses automnales mémorables.

Conclure sur 2019

L’année 2019 aura été une saison contrastée par un printemps plutôt difficile et un automne extraordinaire. On va se souhaiter un peu plus de stabilité dans la reproduction des oiseaux pour 2020. Le prochain printemps devrait être excellent, car il y aura encore beaucoup de jeunes dans le troupeau d’oies.

Enfin, on voudrait prendre le temps de remercier tous nos clients de nous faire confiance pour l’organisation de leur expédition de chasse. Au plaisir de vous revoir bientôt.